Serious Beez

Parcours d’un créateur en Expat’- Comment démarrer?

Vous y voilà ! C’est décidé vous allez profiter de votre expatriation pour faire exploser votre créativité et professionnaliser votre passion. Avant de vous lancer dans l’entrepreneuriat, plusieurs étapes incontournables sont à connaître.

Au départ certes il y a une envie, voire une passion pour un produit ou une façon de faire, cela peut être la bijouterie, la couture, la peinture, la photographie…  mais que de questions ! Mon savoir faire sera t-il suffisant? Vais -je  devoir adapter ce que j’ai l’habitude de faire à une clientèle spécifique ? Pourquoi pas approfondir mes connaissances avec une formation complémentaire ? De quelle capacité de production suis-je capable ?

ETUDE DU PAYS DANS LEQUEL VOUS RÉSIDEZ

Une fois vos goûts et savoir faire établis, il y a le pays dans lequel vous résidez (qui a été plus ou moins choisi) que vous devez prendre en compte sur différents aspects liés au développement de votre boîte.
  • Le droit en question

Chaque pays dispose de certaines spécificités légales pour créer sa boite. Il faut bien les cerner et les appréhender dès le départ. A Hong Kong c’est très simple mais au Japon ou dans d’autres pays tous les statuts pour monter une société ne vous sont pas facilement ouverts en tant qu’expatrié. Dans certains cas, il faut être sponsorisé par un local, avoir un visa investor ou mettre d’emblée un certain montant qui peut faire peur. Les impôts aussi varient très fortement d’un pays à l’autre…  

→ Rapprochez vous sans hésiter des clubs entrepreneurs, des chambres de commerce….. vous y trouverez des réponses à vos question et un soutien solidaire des autres entrepreneurs ! ( on s’y fait aussi des amis..)

  • Les matières premières

Il faut chercher…. beaucoup !  Votre pays d’accueil disposent-il des matières que vous voudriez travailler? Si oui où pouvez-vous les trouver et si non quels sont les coûts pour les faire venir jusqu’à vous et où allez-vous les sources? En fonction des réponses et selon votre volonté vous développerez des séries ou bien fabriquez plutôt des éditions limitées.  Par exemple, Obiya ayant recours à des Obi tous différents ne fabriquent que des Éditions limitées.

→ Prenez le temps de courir les marchés locaux, les boutiques un peu (et très) éloignées des centres, vous y trouverez des merveilles ! Au fur et à mesure de vos rencontres, de nouvelles adresses vous seront données et au fur et à mesure de vos trouvailles votre créativité va exploser….

  • S’adapter au marché

Votre produit est super mais va t-il plaire à votre marché? Faut-il l’adapter? Je discutais avec BAO qui me disait envisager de vendre en France et qui du coup souhaitait lancer une collection plus occidentale.

—> Faites des essais, des expériences, de produit, de matières. Utilisez les réseaux sociaux sentir les réactions de votre future clientèle.  Trouvez une petite vente où vous pourriez présenter vos produits au moindre coût.

UN ENTREPRENEURIAT SEUL OU À PLUSIEURS

L’équipe sera-t-elle composée de vous même ou souhaitez-vous vous associer pour partager l’aventure? Avec le risque d’avoir des différents ou de se séparer. Certaines marques de French Beez (dont Constance et moi) peuvent attester du bienfait d’avoir un binôme mais la certitude de rester ensemble malgré les aléas est bel et bien là.

→ Cerner vos limites, ce que vous aimez faire, ce que vous n’aimez pas faire. Participez au réseaux entrepreneuriaux locaux.

PARTENARIAT
Quand on commence,  faute de moyens, vous ferez sans doute tout par vous même…… mais dès le début il faut anticiper et savoir quels seront vos premiers partenaires :
  • Une agence pour vous aider dans les domaines que vous ne maitrisez  pas ? Compta, marketing, digital, communication, agence web …
  • Un atelier/1 usine  pour augmenter la production  ? Ou bien tout faire vous même et maîtriser la chaîne de production de A à Z comme Difv-art qui fait elle même son ciment pour ses mugs
  • Une embauche ou faire appel à un stagiaire?

L’ÉTUDE DE VOTRE DISTRIBUTION

Vous voilà maintenant avec ce beau statut de « Founder » à la tête d’une jolie collection qui fait des envieux.
Où allez vous vendre-vous vos produits? Chaque solution possède ses spécificités ..

-Sur votre propre site internet

Prévoir le coût du site & le temps nécessaire à sa gestion et promotion

par des ventes privées

peu chère mais trop ponctuelle

sur des Marketplace comme French Beez

Facile, économique, promotion assurée, large clientèle, la solution idéale !

-vous avez un showroom // ou un Magasin

Cout élevé dans beaucoup de pays

-vous démarchez des magasins pour qu’ils vendent vos produits

Avant que votre marque ne soit connue, les magasins n’acceptent que les dépôt vente avec une commission de 50 a 60 %, la gestion des stock est parfois compliquée et les produits invendus ne sont pas toujours en très bon état au retour.

L’ÉTUDE DE VOS COMPÉTENCES TECHNIQUES ET ENTREPRENEURIALE

Enfin à plusieurs moment dans votre parcours, vous vous poserez cette question. « Et si je me formais? » Cela peut être dans différents secteurs qui vont de l’amélioration de votre produit (des cours de dessin, de design, d’une machine à coudre en particulier qui permettent de gagner encore en qualité du produit). Cela peut aussi être en management pour prendre en main le développement de votre marque et la stratégie que vous voulez lui donner. Cela peut être aussi une formation sur les réseaux sociaux qui pourraient vous aider à promouvoir votre savoir faire et vos produits.

→ La formation en ligne est particulièrement adaptées pour les expatriés. Ils en existent beaucoup et de qualités !

Mooc, formation à distance, stage de grande école…. nous ferons un article complet sur le sujet très bientôt !

ET SI JE DEMENAGE ?

Et une autre question se pose aussi assez vite. Et si on déménage? Est ce que je pourrais continuer à fabriquer mes produits avec des tissus brésiliens depuis l’Espagne? La nouvelle marque des créatrices solidaires SEGAL a répondu oui à ce challenge.

—>  Anticiper dès la création de votre structure un déménagement possible.

-Dématérialiser au maximum votre entreprise, investir dans de la mémoire en ligne, TOUT scanner ! user des espaces partagés avec vos fournisseurs et partenaires.

-Une fois votre clientèle locale conquise, élargir le spectre de prospection.

N’hésitez pas à nous contacter nous serons toujours ravies de vous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *